Marco retrouve sa famille a SKOPJE et Shutka (Makedonia) ou comment la merco-marco s’est retrouvée en tournée dans les Balkans

Chers amis, pardon pour ces quelques jours sans nouvelles, mais depuis notre arrivée à Skopje, la tournée de la merco-marco s’est emballée…trop emballée.

On a quitté Tirana il y a quatre jours. Quelques heures de route « albanaise » dans la montagne, 200 km de virage, de trous, de mercedes et surtout des complexes « Grand hotel »+piscine+stand de tirs…on comprend pas trop ce que ces complexes foutent au milieu de nul part. 3 km avant la douane Marco se change et met une chemise à manche longue que son père lui a donnée pour cacher les tatouages aux frontières. Après trois contrôles successifs, nous voilà enfin en Macedoine. On décide de s’arrêter à Struga, une sorte de station balneaire version soviétique sur les bords du lac Orhid. Malgré le cadre magnifique, l’hotel « DRIM » un ancien hotel de luxe délabré, les vacanciers albanais…on trouve quand même l’ambiance un peu tendue…on apprendra en arrivant à Skopje que Struga a été ces dernières semaines le théatre d’affrontements entre les jeunes albanais et les macédoniens.

On quitte Struga et on prend la route pour SKOPJE. Encore des virages, des montagnes, des camions qui doublent n’importe comment, des controles de police…après 3 h de route enfin SKOPJE. La merco est au bout du rouleau, on décide de s’arrêter au premier hotel du centre ville : hotel 7.Choisi au hasard, cet hotel va être une vrai bénédiction. En fait, Marco est déja venu à Skopje il y a 8 ans quand il filmait la tournée de Manu Chao « SAPOI TOUR-MOscou Istanbul ».Il avait passé ici une soirée de fou avec Login, le tour manager local et Manu chao. ILs s’étaient saoulés au cognac albanais et à l’araki dans le quartier rom de SKOPJE : SHUTKA. Bien sûr Marco n’a plus le numero de LOgin. Mais heureusement,la receptioniste de l’hotel, Liupka connait le directeur du centre culturel français « Branco » que Marco avait filmé pendant la tournée de Manu Chao. Et c’est Branco qui nous donne le numero magique de Login. Bon à partir de là les choses deviennent vraiment chaotiques. Login, toujours à la tete de Liptium Record est en ce moment en tournée avec un groupe d’électro-rom des Balkans. Il demande à une de ses amies qui bosse avec lui, Anastasia, de nous faire patienter deux jours à Skopje…il veut absolument revoir Marco. Au debut, je comprends pas trop…mais tout s’éclaire quand Anastasia nous dit que Login a appelé son fils : MARCO. Ca promet !Marco de son côté est très ému et fou à l’idée de revoir ces gens.

Bon en attendant les retrouvailles, on visite la ville en pleine transformation.Le parti de droite a décidé de reconstruire les monuments « nationaux » de la ville : l’opéra national, des statues à l’effigie des révolutionnaires macédoniens et…. un arc de triomphe (en 2010 !). Il construit aussi un immense bâtiment à colonnes et ici les gens ne savent pas trop si ça va être un bâtiment public ou une maison pour les cousins du premier ministre. Dans l’après midi, Marco veut absolument qu’on aille à SHUTKA, une ville ROM dans la ville de Skopje. Difficile de décrire Shutka, mais en y rentrant, j’ai la chaire de poule et Marco est de plus en plus fou. Shutka n’est ni un bidonville, ni un camp de gitan, ni un village rom…c’est un chaos très organisé avec une mosquée rom (la seule que je connaisse avec un minaret en forme de fusée spatiale), ses écoles, sa mairie. Le maire de Shutka s’appelle « JOHNNY VERSACE BAIRAM » !! Ici que des têtes aux cheveux décolorés jaunes,oranges et couleurs non identifiées. Un énorme moto de course avec au volant un keke local et à l’arrière une princesse gitane sublime en mini-mini robe moulante et talons aiguilles traversent à fond la caisse la grande rue de Shutka, noire de monde.On s’arrête boire un coup. Dans le café, seul le patron parle macédonien, les autres ne parlent que rom. Au mur, des images de la Mecque ROSE FLUO…jamais vu…et en face un grand écran qui passe les clips de RNB ROM, d’ESMA la reine des roms et des extraits des concours de chants rom…celui qui fait pleurer le jury gagne ! Marco est tellement content d’être là qu’il décide de se faire tatouer le drapeau de la Macedoine et le nom de SHUTKA sur le bras. Anastasia comprend très bien et nous dit : que les tatouages de Marco c’est pas de la frime, mais plutot comme dans memento, pour ne pas oublier. Bon, il est temps de quitter Shutka…on ressort plus tard dans la soirée retrouver dans un bar les amis de Login et d’Anastasia. Là un de leur pote, un punk avec une tête de viking qui se fait appeler « BAMBY » commence à discuter avec Marco …c’est le début de la première véritable soirée chaotique du voyage…dont je vais vous épargner les détails (parental advisor oblige). Comme prévu, le lendemain, marco se fait tatouer le drapeau macedonien et shutka. Pas le nouveau drapeau, l’ancien qui représente une roue…

Le soir, on retrouve enfin Login…un type fou, fan de punk rock et de Bernard Tapie, trop brillant …un des premiers macédoniens à avoir organiser à Skopje des concerts abordables pour les skopiani. Il nous fait la cartographie musicale de la région : en Macédoine, on écoute du rock ou de l’electro-ethno et au kossovo, en Bosnie et en Albanie, les gens sont plus hip hop. Il y a quelques mois, il a fait jouer 5O cents à Pristina au Kossovo (30000 personnes) et nous dit qu’après le concert, les techniciens ont retrouvé une cinquantaine de couteaux sur la scène, lancés par des kossovars en folie. Login veut absolument qu’on aille avec lui demain à Bitola pour assister au dernier concert qu’il organise de Kiril Dzajkovski, un dj electro qui joue avec un orchestre rom le Serdzuk orchestra et un chanteur de reggae. On y va…et le soir, alors que le groupe joue l’electro des balkans et que le public est en folie…Marco se retrouve sur scène…Je vous jure ! Allez voir sur youtube et tapez Kiril Dzajkovski à Bitola, 22/08/2010. Vous verrez un petit bonhomme en tee shirt vert qui essaie de filmer le concert de la scène…Il faut quitter le pays …c’est trop. Proxima estation : SOFIA (Bulgarie).

Share